Les dernières nouvelles
Accueil » INSTALLATIONS CLASSEES (page 5)

INSTALLATIONS CLASSEES

Le contrôle de la prévention des pollutions et risques industriels et agricoles repose en France sur l’Etat. C’est l’Etat qui élabore la politique de maîtrise des risques et nuisances entraînés par les entreprises, les élevages industriels, etc.
La législation relative aux installations classées pour la protection de l’environnement, codifiée au titre Ier du Livre V, est la base juridique de la politique de l’environnement industriel en France.
A côté de l’action réglementaire traditionnelle, la France a, comme tous les pays industrialisés, complété son dispositif juridique par l’incitation financière basée sur le principe pollueur-payeur. Le renforcement de la sensibilité environnementale s’est accompagné du développement des relais à cette action de l’Etat, notamment l’organisation d’une approche volontaire des problèmes environnementaux et l’élaboration de procédure de concertation avec le public.
Ainsi, une installation classée consacre une d’activité industrielle polluante définie par une nomenclature. La notion d’installations classées s’applique aux usines, ateliers, entreprises, élevages, abattoirs, installations de traitement des déchets. Ces activités peuvent présenter des dangers ou des inconvénients divers tels que des risques d’explosions, de rejets toxiques, de pollution de l’air et des eaux ou des nuisances de bruit.

ICPE : Etude de dangers

Le dossier de demande d’autorisation doit comporter une étude de dangers qui justifie que le projet permet d’atteindre, dans des conditions économiquement acceptables, un niveau de risque aussi bas que possible, compte tenu des connaissances et des pratiques et de la vulnérabilité de l’environnement de l’installation. L’étude de dangers, comme le reste du dossier, est rédigée par l’industriel, sous sa …

Lire plus

ICPE : L’étude d’impact

Le cadre général de l’étude d’impact est fixé réglementairement par l’article R 512-6 du code de l’environnement. Le contenu de l’étude d’impact doit être en relation avec l’importance de l’installation projetée et avec ses incidences prévisibles sur l’environnement au regard des intérêts visés par les articles L511-1 et L211-1 du Code de l’Environnement. L’étude d’impact présente successivement : une analyse de …

Lire plus

ICPE : Les arrêtés complémentaires

Base réglementaire : article L512-3 et L512.17 du code de l’environnement ; articles R512-28 à RR512-32, R512-35, R512-45 à R512-46 En vue de protéger les intérêts visés à l’article L. 511-1, le préfet peut prescrire la réalisation des évaluations et la mise en œuvre des remèdes que rendent nécessaires : soit les conséquences d’un accident ou incident survenu dans l’installation, soit les conséquences …

Lire plus

ICPE : Prescriptions applicables

Base réglementaire : articles L229-5, L512-3 et L512.5 du code de l’environnement articles R512-28 à R512-30, R512-35, R512-45 à R512-46 du code de l’environnement. L’arrêté d’autorisation fixe : les prescriptions nécessaires à la protection des intérêts mentionnés aux articles L. 211-1, L. 220-1 et L. 511-1 du code de l’environnement, en tenant compte, d’une part, de l’efficacité des meilleures techniques disponibles et, …

Lire plus

ICPE : Maîtrise des délais

L’ensemble de la procédure d’instruction prend en moyenne 10 à 12 mois entre la date de dépôt d’un dossier jugé complet et régulier et la date de signature de l’arrêté préfectoral. Il convient de tenir compte de ce délai dans le calendrier prévisionnel de mise en exploitation de votre installation. L’inspection des installations classées s’attache à maîtriser au mieux ces …

Lire plus

ICPE : Procédure d’autorisation

Base réglementaire : articles L512-2 et L512.15 du code de l’environnement articles R512-11 à R512-26, et R512-28 à R512-30 du code de l’environnement Cas particuliers : Lorsque l’importance particulière des dangers ou inconvénients de l’installation le justifie, le préfet peut exiger à tout moment de la procédure la production, aux frais du demandeur, d’une analyse critique d’éléments du dossier justifiant des vérifications …

Lire plus

Quelle procédure suivra la demande ?

Dès réception en Préfecture, le dossier de demande est transmis à la l’inspection des installations classées, qui vérifie s’il est complet et le cas échéant propose au Préfet de le faire compléter. L’inspecteur des installations classées du département peut prendre contact directement avec l’exploitant pour obtenir des explications et précisions. A cet égard, il est conseillé de prendre son attache …

Lire plus

Que comporte une demande d’autorisation d’exploiter ?

Le dossier doit comprendre les pièces suivantes : Lettre de demande La lettre de demande, signée, fournit les renseignements suivants : Identité Si la personne qui souhaite mettre l’installation en service est une personne physique, indiquer ses : nom, prénom et domicile, et ses n° SIRET et de code APE. S’il s’agit d’une personne morale, indiquer : sa dénomination ou sa raison sociale, sa forme …

Lire plus

Pourquoi établir un dossier d’autorisation ?

La loi n° 76-663 du 19 juillet 1976 relative aux installations classées pour la protection de l’environnement (intégrée dans le code de l’environnement depuis 2000) et son décret d’application n° 77-1133 du 21 septembre 1977 codifié au livre V titre 1 partie réglementaire du code de l’environnement prévoient que les installations industrielles d’une certaine importance doivent, dans un souci de protection de …

Lire plus

Ordonnance n° 2009-663 du 11 juin 2009 ICPE

JORF n°0134 du 12 juin 2009 page 9563 texte n° 3 ORDONNANCE Ordonnance n° 2009-663 du 11 juin 2009 relative à l’enregistrement de certaines installations classées pour la protection de l’environnement NOR: DEVX0908081R Le Président de la République, Sur le rapport du Premier ministre et du ministre d’Etat, ministre de l’écologie, de l’énergie, du développement durable et de l’aménagement du …

Lire plus